IMPULSER LANCER
Des actions "phares"

Ensemble pour une égalité paysanne

En France, les agricultrices représentent aujourd’hui 25% des chef.fes d’exploitation et des coexploitant.es contre 8% en 1970 . Qu’en est-il au Pays Basque nord ?  

Le projet « Ensemble pour une Égalité Paysanne » vise à mieux comprendre qui sont les femmes qui participent aujourd’hui à construire l’agriculture en Iparralde.

Conjointe collaboratrice, cotisante solidaire, cheffe d’exploitation, co-gérante de GAEC : quelles sont vos motivations à vous engager dans le métier ? vos envies et vos difficultés ?

Comment trouver des solutions pour qu’ensemble, se construise une Égalité Paysanne en Pays Basque ?

Le projet

Lancé en 2020 par l’association Andere Nahia, le projet « Ensemble pour une Égalité Paysanne » entend d’abord et avant tout laisser la parole aux agricultrices pour qu’elles dessinent, au côté des structures agricoles et collectivités partenaires, des solutions en faveur de l’égalité.

L’expérience pointue d’Andere Nahia en terme d’animation de collectif et sa neutralité dans le monde agricole ont fait émerger l’idée du projet « Ensemble pour une Égalité Paysanne ».

L’idée n’est bien entendu pas de « faire à la place » des agricultrices mais d’entendre leur parole et de mettre en connexion un réseau de partenaires pour permettre aux femmes de faciliter leur engagement dans le monde agricole à toutes les étapes de leur vie.

 

Trois actions principales

Octobre 2020 à Avril 2021

Etude sociologique sur les agricultrices gérantes d’exploitation en Iparralde (en collaboration avec l’Université de Pau et des Pays de l’Adour)

Mai ou juin 2021

Évènement autour l’Égalité Paysanne (restitution de l’étude, temps d’échange, venue de groupes d’agricultrices d’autres territoires…)

Mai à Décembre 2021

Construction collective d’un premier plan d’actions en faveur de l’égalité

LES PARTENAIRES

Partenaires institutionnels et financiers

Etat (Fonds Massif, Délégation aux droits des Femmes et à l’Egalité), Région Nouvelle Aquitaine, Conseil Départemental 64, Communauté d’Agglomération Pays Basque (Agglomération Citoyenne, Fonds LEADER Montagne Basque).

Partenaires techniques (liste non exhaustive)

Chambre d’Agriculture 64, EHLG, BLE, Fédération Arrapitz, MSA, APFPB, ELB, FDSEA, Lycées Agricoles, CFAA, UPPA, SAFER, Lurzaindia, Hergaray Bizi, Aiba, Azia…

ENVIE DE NOUS REJOINDRE ?

Les mères entrepreneures au Pays basque

Le projet 

La Foire aux projets a constitué l’amorçage de l’intervention d’Andere Nahia auprès des mères entrepreneures.

Si l’idée de départ consistait à coupler l’accès du coworking Habia à un service de garde d’enfants, la question est devenue finalement plus large…

L’objectif général de ce projet consiste à lever les freins rencontrés par les mères entrepreneures pour leur permettre de créer/développer

leur activité professionnelle indépendante.

6 actions pour cette catégorie d’actrices socio-économiques

Rédiger une étude de leurs besoins Aude d’ANDRIA et Inès GABARRET, Chercheuses ont mené une étude sociologique auprès de mères entrepreneures au Pays basque d’octobre 2019 à août 2020.

Organiser un évènement de rencontre avec les acteur.rice.s du secteur de la Petite Enfance Nous partagerons les résultats de ladite étude

Faire évoluer leur cadre réglementaire En lien avec France Expérimentation, Andere Nahia & les mères entrepreneures envisagent l’intégration des frais de garde au plan comptable des entreprises portées et développées par des parents.

Les informer sur les modes d’accueil et de garde de leurs enfants. Associée au projet de guichet unique porté par la CAPB Pôle d’Errobi, le RAM, les assistantes maternelles du territoire, la PMI et la CAF, Andere Nahia met à disposition des mères entrepreneures une information fiable et actuelle.

Créer un groupe d’entraide des assistantes maternelles. Début 2021, les assistantes maternelles volontaires, la CAF, le RAM, le PMI et Andere Nahia se réuniront sur un cycle de 5 soirées pour accompagner les évolutions du métier d’assistante maternelle et changer le regard de la société sur ces professionnelles.

Etudier l’opportunité d’un mode de garde mutualisé pour les enfants de plusieurs mères entrepreneures qui ont identifié ce besoin pour développer leur activité professionnelle indépendante.